Vallée de Kaysersberg : projets collectifs et agro-environnement

Toutes les actualités
kaysersberg
La cuma de la Vallée de Kaysersberg (68) a été fondée en 1997. Elle regroupe exclusivement des viticulteurs, tous exploitants dans les villages de la vallée (Kaysersberg, Ammerschwihr, Sigolsheim et Kintzheim). Aujourd’hui, elle compte 25adhérents et une quarantaine de matériels aussi bien viticoles que vinicoles. Par Aurélie Schneider
« Ce qui fait la force de notre CUMA c’est la diversité des adhérents : on compte aussi bien des viticulteurs coopérateurs que des manipulateurs-récoltants, des conventionnels comme des bios, des jeunes comme des moins jeunes » indique Patrick Schiffmann, président de la CUMA depuis sa création. Ce dernier est même dans une démarche expérimentale de réduction des intrants puisque son exploitation fait partie du réseau DEPHY (réseau de Démonstration, Expérimentation et Production de références sur les systèmes économes en phytosanitaire). D’après le président de la CUMA, « entre toutes ces exploitations aux objectifs différents, il s’agit de fonctionner en bonne intelligence ». L’organisation via des sous-groupes facilite la vie de la CUMA.
La CUMA de la vallée de Kaysersberg est très attractive. C’est la seule dans cette vallée très riche en vignes. « Un viticulteur a le choix entre l’investissement individuel, la prestation, la location ou la CUMA. Choisir d’adhérer à la CUMA, c’est la technique la plus économique parmi les possibilités grâce à l’économie d’échelle ». Aujourd’hui, la CUMA est en quelque sorte victime de son succès puisque des nouveaux viticulteurs désirent régulièrement l’intégrer. Cependant, depuis 2 ans, les administrateurs ont décidé de ne plus accueillir de nouveaux adhérents sans un départ au préalable à cause de l’importante charge de travail que représentent la gestion et l’organisation de la CUMA. Un dédommagement est mis en place depuis cette année pour l’investissement en temps dans la CUMA du président et du trésorier.
La CUMA est équipée d’outils très divers, nécessaires à l’entretien de la vigne. Pour autant, elle ne possède aucun matériel de pulvérisation, complexe à mettre en commun lors d’années à forte pression mildiou ou oïdium, où les fenêtres pour traiter sont trop réduites. Au contraire, selon Patrick Schiffmann, le matériel de travail du sol peut se partager sans faire de trop gros efforts. Les outils interceps et pour travailler l’inter-rang sont achetés pour des sous-groupes de 3 à 4 adhérents. Le désherbage mécanique se développe donc fortement au sein de la CUMA, ce qui est bénéfique à la préservation de la ressource en eau.
Au-delà de l’aspect économique, la CUMA est un cadre qui facilite les échanges entre viticulteurs et entraine le partage de connaissances. « Il y a même une forme d’entraide qui s’est créée entre adhérents. Un membre de la CUMA a eu un pépin physique en pleine saison et a été dans l’incapacité de faire les tâches de rognage. Nous nous sommes donc partagés ses parcelles à raison de 2 ou 3 par personne et nous avons rattrapé son retard ainsi ».
Le volet social est également présent dans les projets de la CUMA puisque l’embauche d’un salarié dans le cadre du groupement d’employeurs est en réflexion. Il en est de même pour d’autres projets agro-environnementaux car les adhérents pensent construire une aire de lavage collective à moyen terme.
La CUMA de la vallée de Kaysersberg est une des principales CUMA viticole du département. Même si elle soufre d’un manque de renouvellement pour les postes à responsabilité au sein du conseil d’administration, elle se développe sans cesse avec des projets d’envergure résolument tournés vers les enjeux viticoles de demain.
Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

Le 26 novembre dernier, la Cuma du Haut Koenigsbourg (68) a eu le plaisir d'accueillir la Cuma des Côtes de Toul (54), qui souhaitait effectuer une visite en Alsace dans le cadre de son GIEE.

Lire la suite de l'article

Une enquête générale a été réalisée auprès des CUMA Grand Est pour connaitre leurs besoins et leurs perceptions des services proposés par la FR CUMA Grand Est

Lire la suite de l'article

La lorraine est une terre de polyculture-élevage majoritairement, mais il existe des irréductibles producteurs de Vin !

Lire la suite de l'article