Station météo en Cuma, une réussite

Toutes les actualités
sencrop
La cuma de Champagne dans la Marne regroupe 15 adhérents autour de trois sections d’activité : la récolte de la betterave avec une petite intégrale, l’irrigation et le semis récolte stockage de légumes, notamment la pomme de terre et l’oignon. Depuis 18 mois, quatre adhérents se partagent également une station météo connectée Sencrop Par Matthieu Freulon
72 € ht par an

« Suite au Sima 2017, la cuma a acheté une solution complète pour 500 € et, en complément, chacun des quatre adhérents paye son abonnement (72 € HT/ an) » explique Marcel Leherle, président de la cuma de Champagne. Un tarif jugé raisonnable lorsqu’on le compare au prix d’une intervention de fongicide.
Le système est composé de deux éléments : un anémomètre connecté et un pluviomètre connecté, équipé également pour relever la température et l’hygrométrie de l’air. « La vraie problématique, c’est la valorisation des données météo récoltées », explique Marcel Leherle. Les données sont principalement utilisées pour la culture de la pomme de terre. « Nous sommes trois (sur les quatre adhérents à utiliser la station) à avoir un abonnement Mileos (outil de prévision du risque de développement du mildiou développé par Arvalis) et nous nous servons des données de température et d’hygrométrie.


trois traitements de moins en 2017
Toutes les parcelles de pommes de terre des quatre adhérents sont dans un rayon de 5 km autour de la station de la cuma. Toutes les heures, les données de la station sont envoyées dans le programme Arvalis. « À charge de l’utilisateur de consulter régulièrement le programme, car c’est lui qui pilote les interventions. » Cependant, en cas de risque élevé, Mileos peut envoyer des alertes via sms. « Lorsqu’on reçoit une alerte rouge par sms, il faut traiter dans la journée. » En 2017, grâce à ce système, Marcel Leherle a économisé trois traitements. « Il y a un intérêt économique et environnemental. ». Le président du groupe est également satisfait du SAV de Sencrop.

La station est garantie 2 ans et Sencrop a déjà changé certains éléments en garantie. » À noter, la firme est en mesure de détecter des valeurs aberrantes grâce au maillage de plus en plus fin des stations installées en France (plus de 2 000 sur les 18 derniers mois). En conclusion, « aujourd’hui, vu la somme engagée dans ce matériel, c’est une réussite », juge Marcel Leherle. À l’avenir, la cuma aimerait élargir l’utilisation des données à d’autres cultures, à condition de trouver les bons modèles.
Fiche station météo et diminution des phytos
Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

La FR Cuma Grand Est vous propose deux services: le contrôle VGP et le diagnostic banc d'essai moteur.

Lire la suite de l'article

Inventer son matériel Et si sur le marché aucun matérielne correspond aux besoins, comment faire? Allons du côté de la CUMA L'Arédiennne.

Lire la suite de l'article

Les 6 et 7 septembre dernier, les 5 associés de la SAS – METHAFET recevaient sur leur site d’Andelot (52) toutes les personnes désireuses de comprendre les principes et les enjeux de la méthanisation.

Lire la suite de l'article