Les CUMA : quels avantages pour les viticulteurs ?

Toutes les actualités
viti
Pourquoi créer une CUMA ? La coopérative d’utilisation de matériel agricole, ou CUMA, a pour vocation la mise en commun des outils et/ou des moyens nécessaires à la réalisation et au développement d’une entreprise agricole. Les agriculteurs adhérents y bénéficient notamment de matériel, d’équipements, de bâtiments agricoles ou encore de mise à disposition de main d’oeuvre. La CUMA n’a pas de visée lucrative et contribue ainsi au développement d’un territoire et d’une agriculture compétitive.
Comment sont organisées les CUMA ?
Un minimum de 4 personnes est nécessaire pour constituer une CUMA. Sur le plan juridique, la structure se perçoit comme une entité autonome, pourvue d’une assemblée générale, sa gouvernance est composée au minimum d’un Président, d’un trésorier et d’un secrétaire. La coopérative est propriétaire du matériel et des équipements agricoles dont elle fait l’acquisition. Pour pouvoir disposer du matériel, les adhérents de la CUMA obéissent à des règles de fonctionnement définies dans les statuts.
Ai-je intérêt à adhérer à une CUMA ?
Tout en contribuant à la promotion de valeurs de solidarité, la CUMA offre à ses adhérents des avantages sur les plans à la fois matériel et humain.
• Un accès avantageux à un matériel souvent onéreux. Tracteurs, épandeurs à fumier, pulvérisateurs, moissonneuses batteuses, ensileuses, semoirs, etc. Via la CUMA, l’agriculteur tire profit d’un matériel au coût souvent prohibitif pour la trésorerie de son exploitation.
• Un matériel agricole performant. La mutualisation des moyens permet aux CUMA de faire l’acquisition d’un matériel agricole plus récent et plus efficace.
• Une réduction du coût de production, grâce à la mise en commun des moyens au sein de la CUMA. L’agriculteur s’évite des investissements qui endettent trop lourdement l’exploitation.
• Une main d’œuvre mutualisée. En tant que coopérative, la CUMA emploie des personnes qui sont ensuite mises à disposition des agriculteurs adhérents. Environ 2 000 personnes travaillent comme salariés équivalent temps plein pour les CUMA.
• La mutualisation des risques liée aux investissements réalisés.
• Un partage d’expérience. La CUMA offre en effet aux agriculteurs un cadre propice au partage et aux échanges de bonnes pratiques.
• Un lieu de formation et de diffusion des nouvelles pratiques.
• Un cadre juridique qui garantit le bon fonctionnement de la structure ainsi que l’entente entre les membres.
• Une gestion démocratique. Les adhérents de la CUMA sont sur un pied d’égalité. Ainsi, lorsqu’il faut prendre les décisions qui engagent l’avenir de la structure, la voix de chacun compte.
Combien coûte l’adhésion à une CUMA ?
Les CUMA sont des sociétés à capital variable et le montant de l’adhésion diffère en fonction du règlement de la coopérative ainsi que du nombre d’adhérents.
Pour y entrer, l’agriculteur doit souscrire des parts sociales et s’acquitter des cotisations prévues par les statuts de la coopérative. Le plus souvent, le montant des cotisations est proportionnel à l’utilisation des équipements et du matériel avec un plafond préconisé de 20 % maximum. Les adhérents payent ensemble les factures liées à leur utilisation.
Pour créer une CUMA, ou pour avoir plus d’informations au sujet des avantages des CUMA ou de leur fonctionnement, merci de contacter l’animateur ou l’animatrice CUMA de votre département ou la Fédération régionale des CUMA :

Animateur CUMA Marne : Guillaume SAINT ELLIER  :
06.26.54.47.21
guillaume.saint-ellier@cuma.fr

Animatrice CUMA Aube : Aude MEUNIER :
06.88.18.38.52
aude.meunier@cuma.fr

Animatrice CUMA Alsace : Anne Laure METZ :
06.24.35.35.81
anne-laure.metz@cuma.fr

Fédération Régionale CUMA Grand Est : 03 83 54 31 24 frcuma.grandest@cuma.fr

Directrice régionale
Hélène HERTGEN :
06 28 11 05 19
helene.hertgen@cuma.fr
Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

Pourquoi créer une CUMA ? La coopérative d’utilisation de matériel agricole, ou CUMA, a pour vocation la mise en commun des outils et/ou des moyens nécessaires à la réalisation et au développement d’

Lire la suite de l'article

Comme chaque année, la FR CUMA Grand Est doit transmettre au HCCA (Haut Conseil de Coopération Agricole) les données administratives (au plus tard le 30 avril) et comptables(au plus tard le 30 juin)

Lire la suite de l'article

Le salon aux champs met les petits plats dans les grands pour vous accueillir fin août, faites-en autant et organisez votre séjour au cœur de la Normandie dès maintenant.

Lire la suite de l'article