Contrôle VGP sur la section 54/57

Toutes les actualités
vgp
Durant le mois de janvier dans la section 54/57, la FR Cuma Grand Est a mis en place la vérification générale périodiques en partenariat avec Bureau Veritas sur les tracteurs chargeurs, télescopiques et d’autres engins agricoles de manutention de plusieurs adhérents de Cuma. De Raphaëlle Colbe
Quel est le but de cette action ?
Ce contrôle a pour but de vérifier et certifier que l’engin agricole en question est conforme et en bon état et ne présente pas de risques pour les usagers de ce matériel. De plus, il est obligatoire et doit être effectué tous les 6 mois pour tous les engins.

Comment se déroule le contrôle de vérification ?
Il se déroule en plusieurs étapes :
- L'opérateur examine l'état général.
- Il vérifie le fonctionnement en suivant une liste de points à analyser (pneumatique, éléments de protection, matériel électrique, organes de commande, transmission…)
- Il réalise un examen d’adéquation (consiste à vérifier que l’engin est approprié aux travaux que l'utilisateur prévoit d'effectuer )
-Il réalise un examen de conservation
-Enfin deux épreuves sont effectuées. ( épreuve statique et dynamique)

Ce contrôle dure entre 30 et 45 min

Que se passe-t-il si le contrôle n’est pas effectué ?
En cas d’accident sur un engin agricole qui n'a pas effectué de contrôle, les assurances ne prendront pas en charge le sinistre. N’oubliez pas, en tant qu' exploitant agricole ou président de CUMA, vous êtes responsable de tout préjudice subi.

Pour tous renseignements contacter Raphaelle COLBE Assistante FR CUMA Grand Est 03.83.54.31.24 raphaelle.colbe@cuma.fr 
Toutes les actualités

Twitter cuma Grand-Est

D'autres articles sur le même thème

Le gouvernement modifie la réglementation en matière de droit social et droit du travail.

Lire la suite de l'article

Il est vrai que la loi n'impose pas aux Cuma d'assurer les outils que les adhérents attellent derrière leurs tracteurs. Mais que se passe-t-il en cas d'incident?

Lire la suite de l'article

En 2019, d’une manière générale les agences de l’eau voient leur budget global diminuer ; - 12 % pour l’agence de l’eau Rhin Meuse sur le volet agricole mais avec conservation de aides liées aux inves

Lire la suite de l'article